Point de vue boursier

Un oeil agueri

Le MACD en analyse technique

without comments

Le Moving Average Convergence Divergence (MACD),

est un indicateur non borné possédant une ligne de signal à zéro au milieu de son graphe que l’on peut lire de la façon suivante : de plus un à plus l’infini au-dessus de zéro ou zone positive, de moins un à moins l’infini en-dessous de zéro ou zone négative.

Cet indicateur est la différence de deux moyennes mobiles exponentielles à 12 et 26 jours, filtrée par une moyenne mobile à 9 jours ; d’autres paramétrages sont possibles sur le MACD que l’on peut ainsi optimiser sur valeurs ou indices.

Il donnera d’excellents signes anticipés de correction technique (haussière ou baissière) voire de retournement de tendance lorsque l’action et/ou l’indice étudié sont dans une tendance de fond apparemment bien installée.

Implications psychologiques de la figure présentée : c’est un signal avancé d’épuisement de tendance avant un éventuel retournement ; il permet d’anticiper une fragilité interne dans une tendance ; il montre que le mouvement sous jacent perd en intensité et que la tendance risque de s’inverser.

En pratique contrairement à d’autres indicateurs techniques précurseurs comme le MACD, les MM ne sont pas d’abord des indicateurs avancés de tendance : travaillant sur des données essentiellement passées elles ne peut pas anticiper l’avenir ; de plus elles possèdent une certaine inertie puisqu’elles éliminent le bruit de très court terme, elle ne sur réagissent donc pas à une variation brusque de volatilité intraday ; elles se contentent d’avertir le trader qu’un changement de tendance est en train de se manifester sur l’évolution d’un cours ou d’un indice par leur applatissement, leur croisement (d’une moyenne mobile rapide par une moyenne mobile lente) ou leur inversion.

Implications psychologiques de la figure présentée : en lissant l’évolution d’un cours la MM fait disparaître une partie du bruit inhérent aux errements de prix à court terme et permet de mettre en évidence la tendance de fond du marché ; de plus sa relative inertie aux variations quotidiennes en fait un bon indicateur de changement de tendance lorsqu’elle s’infléchit ou lorsqu’elle croise par le bas ou par le haut une autre MM paramétrée différemment ; la MM est donc un bon instrument de mesure de la tendance sous jacente surtout de rupture de tendance qui confirme des infléchissements ou des inversions

Ces derniers mois donc à moyen terme on voit que le CAC 40 s’inscrit dans un beau triangle haussier avec une sortie par le haut le 26 septembre 2005, sur un gap up ; si ce mouvement est confirmé (s’il ne s’agit pas d’un faux signal) ce sera la résistance des 4700 points qui sera visée dans un premier temps.

Le MACD donne un signal haussier

Le MACD donne un signal haussier naissant par le croisement, par la moyenne mobile rapide, de la moyenne mobile lente, et de plus, il casse l’oblique baissière (en tirets) ; ce signal encore faible à ce moment-là, demande à être confirmé les séances suivantes ; on notera le faux signal de la cassure du vendredi 23 septembre 2005 qui est contredite par la nouvelle cassure mais cette fois-ci par le haut, du lundi 26 septembre. La ligne horizontale de signal (traits continus) donne également un signe de force : en repassant au-dessus depuis la fin août, le cours donne un signal positif.

Le MACD d’abord contradictoire la semaine du 19 septembre, semble donner raison aux longs mais il n’y a pas vraiment de signal de force anticipé et il faudra confirmer, même si le biais de l’indice à ce moment là, reste fortement haussier ; l’absence de divergence sur le MACD milite pour la validité de la hausse en cours, fin septembre 2005.

Le CAC 40 reste fortement haussier à LT tant qu’il demeure dans son canal ascendant LT ; cependant, vu la faiblesse des marchés américains, le Nasdaq pourrait entraîner à court terme le CAC 40 à réintégrer ce triangle, et une cassure par le bas serait de mauvais augure ; si le CAC 40 cassait et repassait alors sous les 4520 points je couperais mes positions longues ; si par la suite il franchissait franchement à la baisse le triangle vers les 4440 points, je shorterais legèrement car seule la cassure du trendline support du canal haussier LT qui passe vers les 4150 points et sa validation, donnerait un changement LT terme de la tendance de fond.

Written by admin85

mai 28th, 2018 at 7:23

Posted in La croissance